Rentrée scolaire à Médéa : Sous de bons auspices !


Au niveau des services de la direction de l’Education nationale de la wilaya de Médéa, on est à la dernière retouche de la préparation de la prochaine rentrée scolaire 2015/2016 pour être prêt le jour J, soit le dimanche 6 septembre.

 

 
Le bond qualitatif inégalé des succès enregistrés l’année passée lors des épreuves de l’ex-6e, BEM et baccalauréat a donné plus d’engouement, cette année scolaire, au personnel du secteur pour aller de l’avant vers d’autres performances en vue de réhabiliter et hisser la wilaya du Titteri sur le podium des succès scolaires.
Une population d’écoliers dépassant les 205 000 élèves prendra le chemin des établissements scolaires dont 17 212 pour la première fois. Ce nombre se répartit comme suit : au primaire, on relève 115 631 élèves, le moyen compte un effectif de 60 781 collégiens et collégiennes et le secondaire 29 191 lycéens.
La prochaine rentrée se distinguera par la réception de nouvelles structures d’accueil qui contribueront sans aucun doute à améliorer les conditions de scolarisation des enfants sur tous les points de vue, en particulier pour alléger la surcharge et les effets de l’éloignement. Le cycle du primaire sera conforté par dix nouveaux groupes scolaires, le moyen par cinq nouveaux CEM, et le secondaire par six lycées flambant neufs.
Aussi, selon Ahmed Lalaoui, directeur de l’éducation de Médéa, et dans un souci de réunir les conditions favorables à l’apprentissage dans les établissements, nous a fait part que 299 anciennes écoles vétustes délabrées ont bénéficié d’importantes opérations de travaux de restauration et de réfection touchant les toitures, les salles de classe, les sanitaires, les cours et les clôtures. La généralisation du chauffage central au sein des classes du primaire se situe actuellement à 95% de dotation en chaudières soit en gaz naturel où à défaut en gasoil. Pour le moyen, 66 établissements vétustes ont été rénovés dont 30 ont bénéficié de nouvelles chaudières et de transformateurs d’énergie électrique, ainsi que huit ont été dotés de la climatisation.
Quant au secondaire, 22 vieux lycées ont été retapés à neuf dont neuf ont été équipés en nouvelles chaudières centrales. L’éclairage de 48 lycées a été renforcé par des transformateurs électriques et 13 autres ont été équipés de la climatisation.
La couverture de la distribution gratuite des livres scolaires a atteint le taux de 61,35% qui se répartit comme suit : primaire, 75 286 élèves bénéficiaires ; moyen, 26 801 ; et secondaire 13 493 lycéens et lycéennes soit un total général de 115 580 élèves bénéficiaires. Sur le volet des cantines scolaires, et selon la même source, le taux de la couverture a atteint 91,59%, représentant ainsi 98 900 élèves sur un total de 107 987 qui recevront des repas chauds sur place au niveau de 594 restaurants scolaires.
Transport scolaire, ce parent pauvre…
Mais le transport scolaire reste nettement en deçà des besoins de la population scolaire puisque qu’on ne compte que 254 bus qui assurent la desserte d’un nombre restreint de 1837 élèves au primaire, 15 074 au moyen et 7108 au secondaire.
C’est la partie «mal chaussée» du secteur de l’enseignement, même si la responsabilité incombe aux APC qui sont chargées d’assurer le transport des écoliers de leur commune respective avec le concours du secteur de la Solidarité. Pour l’aide de 3000 DA destinée aux familles démunies, on a recensé un taux de 43% des enfants scolarisés qui en bénéficient, soit près de 80 000 élèves qui ouvrent droit à cette aide financière.
Ceci nous donne une idée sur le degré de pauvreté qui frappe une importante frange de la population de ce vaste territoire du Titteri.
Sur ce nombre, 25% seulement ont reçu leur aide jusqu’à présent.
La couverture sanitaire n’est pas négligée, elle est assurée à 100% par un nombre de 157 encadreurs chargés du suivi et du dépistage des pathologies dans le secteur scolaire intra muros.
L’informatisation des établissements de l’enseignement fait la fierté des responsables du secteur à Médéa, car lancé depuis quelques années il se trouve aujourd’hui largement en avance, tissant des liens étroits entre parents, enseignants et élèves à travers la Toile du réseau social. Il s’agit là d’un progrès formidable qui a été conçu et adapté par de jeunes informaticiens de l’académie de Médéa. Ils ont été félicités par la ministre de l’Education nationale lors de sa dernière visite dans la wilaya de Médéa.
A.Teta
أعلى